Collaborations

Engagée dans la création, Mathilde Barthélémy collabore avec plusieurs ensembles dédiés à la musique contemporaine. Elle s’implique également au sein de compagnies soucieuses d’établir des passerelles entre les disciplines, en développant des approches et des formes singulières.

ENSEMBLE ATMUSICA

Atmusica est un ensemble de musiciens attaché à promouvoir le répertoire des musiques écrites d’hier et d’aujourd’hui dans des formations allant de l’instrument soliste à l’ensemble dirigé. Il est basé à Tours en région Centre et se consacre, depuis une dizaine d’années, à faire découvrir le répertoire contemporain et la création sur le territoire.

Cette saison 2020-2021, Atmusica inaugure une nouvelle formule avec deux micros festivals intitulés Moissons : douze concerts en deux rendez-vous sur la musique de notre temps.

Ces premières Moissons, trois soirées avec six concerts , sont proposées dans de petites formes, du solo au trio. Elles se déroulent les mardi 29 septembre, mercredi 30 septembre, jeudi 1er octobre salle Ockeghem à Tours.
La deuxième édition des Moissons, sur le même format, se déroulera les 13, 14 et 15 avril 2021. On y trouvera de nombreuses créations ou deuxièmes auditions : duos de Daniel d’Adamo et Simone Cardini pour soprano et contrebasse, un quatuor à cordes de Lucas Fagin et cinq miniatures de jeunes compositeur·rice·s en trio à cordes données en création française.

https://atmusica.fr/


ENSEMBLE OFFRANDES

Créé au Mans en 2010, Offrandes est un ensemble instrumental à géométrie variable constitué de musiciens professionnels. Il s’attache à explorer et éclairer les modernités musicales depuis Bartók, Berg ou Debussy jusqu’aux créations de compositeurs d’aujourd’hui.

Crédit photo Damien Fabre

Faire découvrir des territoires musicaux peu ou mal connus ; inventer de nouvelles formes de partage avec tous les publics ; cultiver un dialogue vivant avec d’autres disciplines (littérature, théâtre, danse, arts visuels…) : telles sont les ambitions d’Offrandes.

La direction artistique d’Offrandes est assurée par le compositeur et chef d’orchestre Martin Moulin et le pianiste Samuel Boré. L’Ensemble Offrandes est accueilli depuis ses débuts à la Fonderie, haut lieu d’expérimentations et d’échanges artistiques.

La Fièvre du samedi matin

Depuis septembre 2010 à la Fonderie, Offrandes propose la Fièvre du samedi matin, un rendez-vous régulier. Ces ateliers d’écoute sont aussi l’occasion de présenter les étapes du processus de création. Face à la rigueur et à la légèreté mêlées des musiciens, la position de spectateur est activée : entendre ce que lors d’un concert, peut-être, on n’entendrait pas, et qui pourtant est là, décomposer les mouvements, ouvrir le champ de perception – et découvrir peu à peu, joyeusement, comment l’écoute est une activité.

https://ensembleoffrandes.com/index.html


Compagnie Méandres

Nos petits enterrements

Rituels mortuaires à hauteur d’enfant

théâtre, marionnettes, chant / pour petits et grands à partir de 7 ans

Création septembre 2021 avec le soutien du Festival Mondial des Théâtres de Marionnettes

Aurélie Hubeau (mise en scène) et Julie Faure-Brac (direction plastique) s’associent pour adapter librement à la scène l’oeuvre jeunesse suédoise Nos Petits Enterrements, de Ulf Nilsson et Eva Eriksson et aborder la question de la mort et de notre besoin de ritualisation.

« Le monde entier est plein de morts. Dans chaque buisson, il y a une souris, ou un oiseau, ou un papillon mort. Il faut que quelqu’un de gentil s’en occupe. Il faut que quelqu’un se dévoue pour enterrer toutes ces bêtes mortes. »

https://www.meandres-cie.com/


Les Voix Buissonnières / Partition du Champsaur

Sons d’un territoire d’hier à aujourd’hui
Voix et percussions

Durant la résidence de recherche à Chaillol, les Voix Buissonnières proposent de constituer une « partition du Champsaur », composée à partir des sons du territoire d’hier à aujourd’hui. Il s’agit de collecter auprès des habitants les sons de la région qui les ont façonnés : ceux qui les accompagnent au quotidien, ceux qui sont lié à un événement particulier, ceux qui ont disparu ou sont devenus rares (l’environnement naturel, le provençal, des chansons locales, des bruits liés à l’activité humaine…).

Les musiciens, traversés par ces récits et sons, composent des pièces musicales en utilisant l’improvisation à la voix, aux percussions et à l’aide d’objets. Cette « partition » du territoire entre en résonance avec les sons environnants au moment de la balade de restitution. Elle raconte à la fois l’histoire d’un lieu et de ses habitants à travers le temps et fait entendre les transformations humaines et écologiques du territoire.

L’ensemble

Les Voix Buissonnières est un ensemble vocal et instrumental né en 2010 pour diffuser la musique vocale et notamment le répertoire contemporain.

Le but est de faire connaître la musique des XXe et XXIe siècles à des publics qui y ont peu accès, de les initier au plaisir d’écouter et de comprendre ce répertoire. L’ensemble a joué devant des publics d’enfants (jeune public, scolaires, centre d’animation, médiathèque), d’adultes ou de détenus (centre de détention).

Site internet de l’ensemble Les Voix Buissonnières

DISTRIBUTION

Mathilde Barthélémy
Elsa Pélaquier
Laurent Sauron


Les Présomptions saison 2

Série théâtrale en marionnettes

Collectif le Printemps du Machiniste

Les Présomptions est une adaptation en marionnettes à gaines chinoises d’une écriture de Guillaume Poix. La création est une série théâtrale composée de différentes saisons de trois épisodes, au cours desquelles les seize personnages évoluent et grandissent. Elle traite largement de la place de l’individu au sein du groupe, et notamment des rapports homme-femme.

Tous droits réservés Le Printemps du Machiniste

La saison 1 a été créée en 2017 au Festival Mondial des Théâtres de Marionnette de Charleville Mézières, puis, notamment dans le cadre des Scènes Ouvertes à l’Insolite au Mouffetard – Théâtre des arts de la marionnette de Paris. La création de la Saison 2 est prévue pour janvier 2021 au Théâtre Jean Arp à Clamart.

Note d’intention

« J’aimerais continuer d’interroger la notion de groupe et de traquer les micro événements traumatiques qui font de nous des étrangers, des différents, des marginaux aux yeux des autres. Les personnages des Présomptions se retrouveront cette fois, quelques années plus tard, devenus des représentants de la génération easy jet, dans ce que Marc Augé a identifié comme des ‘non-lieux’, ces espaces de notre modernité caractérisés par la contractualité solitaire, l’anonymat et l’éphémère. Ce sont des halls de gare, des aéroports, des aires d’autoroutes : seuils aseptisés et anxiogènes d’où partir explorer le monde. Dans ces endroits peuplés tant d’hôtes et d’hôtesses que de voyageurs muets, notre rapport à la mobilité s’agence, notre individualité s’affirme en même temps que nous devenons interchangeables. Ici, la rencontre est un événement exceptionnel, elle surgit comme un inédit, manière de tuer le temps ainsi que l’espace qui nous contient. »
Guillaume Poix / auteur

« Issu d’une famille d’architectes, je me suis interrogé très vite sur la manière dont les êtres humains construisent et habitent leurs espaces de vie. La rencontre avec Guillaume Poix lors de la saison 1 a donné sens à ces questionnements par une écriture originale, sans compromis. Mon apprentissage du théâtre et de la musique dans la rue m’a amené à considérer les salles de théâtre comme des espaces publics dans lesquels la pluie et le froid ne rentrent pas. Dans la saison 2, je souhaite interroger l’architecture du théâtre, la façon dont les actrices, les marionnettes, les spectateurs habitent cet espace. Scénographiquement, nous le considérerons comme un espace de jeu unitaire, rompant les frontières entre la scène, la salle et le hall. »
Louis Sergejev / metteur en scène

Site internet du collectif le Printemps du Machiniste

Tout public à partir 10 ans.
Durée du spectacle : 1h00
Jauge : 300 / Plateau : 10x10m

DISTRIBUTION

Louis Sergejev, mise en scène et scénographie
Guillaume Poix, auteur
Dorine Dussautoir, interprétation et manipulation
Noé Mercier, interprétation et manipulation
Adrien Alix, Musique
Thibault Florent, Musique
Mathilde Barthélémy, Musique
Amélie Madeline, construction des marionnettes

Soutiens : Théâtre aux Mains Nues (75), L’Usinotopie – fabriquant d’ailleurs (31), Marionnettissimo (31), La Fabrique des Arts (92).

Co-production : Théâtre Jean Arp (92), l’Échalier – La Grange, atelier de fabrique artistique (41), Le Sablier – Pôle des arts de la marionnette de Normandie, Le Mouffetard – théâtre des arts de la marionnette de Paris, l’Espace Périphérique (La Villette), Théâtre Eurydice ESAT (78).

Avec le soutien de la Drac Ile de France et du Fonds SACD Musique de Scène.