Créations personnelles

Au seuil / Création 2020

Concert rituel pour chanter la mort

Collectif Laps-Zone / Production déléguée La Belle Orange

Au seuil est un concert rituel pour deux voix, une contrebasse et des objets, qui, en des variations autour des adieux aux morts, façonne une cérémonie imaginaire. Des sons et chants, récits et gestes saisissent l’espace, s’y font plainte, hommage ou cri libérateur. Les spectateurs cheminent d’une sphère intime et familière à un espace circulaire aux lignes brutes et plastiques où les rituels se succèdent, pour transformer la tristesse en un chant infini. Une danse à visages multiples pour une ode aux vivants, en chantant les morts.

Note d’intention

« Murées dans le silence, les sociétés dites civilisées ont oublié la civilité du mourir. »

C’est avant tout une histoire de collectif. De la nécessité de se rassembler et fêter ensemble. Éprouvant le manque de rituels dans nos vies quant à la disparition de proches, nous voulons regarder et écouter ce que l’humanité a fabriqué avec les adieux aux morts. La cérémonie funèbre, dans ses rituels, nous fait questionner le désir de lien social et de communion intimement lié à cette étape douloureuse, l’importance de l’accompagnement du défunt, notre rapport à la mémoire des disparus et le désir, quelque part, de maîtriser la mort.

C’est, pour nous, approcher ce moment si souvent muet. Lui donner corps, sons et voix.
Le passage, clé de voûte du rituel mortuaire, n’aura de cesse de nous guider, tel un motif, un geste, un acte sensible en permanence réinterprété.

Au seuil, crédit photo Rémi Angeli

S’inspirant de musiques traditionnelles liées aux rites funéraires, de modes de jeu élargis et d’improvisation, nous composons un paysage sonore singulier et l’investissons dans l’espace, afin de proposer une expérience immersive au public. La subsistance de la tradition étant étroitement liée à l’élaboration constante de formes originales, explorer la tradition à travers l’improvisation libre et le langage contemporain nous permet d’en réinventer les contours. Il s’agit de s’emparer de la matière et de composer notre propre rituel. La création est accompagnée d’un collectage de témoignages autour du deuil. Certains de ces témoignages sont retravaillés comme matière sonore à part entière et intègrent la dramaturgie.

LE COLLECTIF

Laps-Zone est un collectif pluridisciplinaire installé à Tours réunissant musiciens, plasticiens, danseurs, performeurs, photographes et vidéastes.

Il se définit comme un espace de création artistique et de recherche tourné vers des performances ponctuelles in situ ou des créations au plus long cours, et se veut un fil tendu entre art contemporain, recherche sonore et geste.

http://www.laps-zone.com/

DISTRIBUTION

Mathilde Barthélémy, conception, voix, percussions
Mélanie Loisel, conception, contrebasse, voix, percussions
Fabien Delisle, mise en scène
Maxime Fabre, ingénieur du son
Audrey Gendre, costumes et masques

Co-production : Centre Culturel Albert Camus / EPCC Issoudun

Accueil en résidence : CCAC / EPCC Issoudun (36), 37e Parallèle à Tours (37), Le Luisant à Germiny-l’Exempt (18), le Théâtre des Minuits à la Neuville-sur-Essonne (45), la Louhenrie à Pouillé (41), la ville de Bourgueil (37) et la Pratique à Vatan (36).

Soutien à la création : DRAC Centre Val de Loire, Conseil Régional Centre Val de Loire, Département Indre et Loire, Ville de Tours / Label rayon Frais création et diffusion

Dates de représentations

PREMIERE 15 Octobre, 20h, Prieuré St Cosme, La Riche (37)

2 Novembre 2020, 19h, Musée des Beaux-Arts, Tours (37)

29 Janvier 2021, 20h30, Centre Culturel Albert Camus, Issoudun (36)

Crédit photo Rémi Angeli
Au seuil, teaser vidéo réalisé par Mélanie Loisel